Vous êtes ici : Accueil Articles Lurzaindia: Pour que la terre, mère nourricière, devienne un bien collectif à tout jamais sorti du marché spéculatif !

Lurzaindia: Pour que la terre, mère nourricière, devienne un bien collectif à tout jamais sorti du marché spéculatif !

17/07/2013
Rencontre avec Marie Christine Elizondo, responsable de Lurzaindia. Cette nouvelle structure fait appel à l'épargne populaire et solidaire pour préserver la terre agricole en Euskal Herri. Après 6 mois de fonctionnement, elle affiche déjà des résultats et une grande ambition.

Marie Chistine ElizondoQu'est-ce que Lurzaindia ?
Lurzaindia est une société de collecte d'épargne populaire et solidaire. Son objectif est de préserver la terre agricole pour permettre l'installation ou le maintien de paysans en agriculture paysanne et assurer une production alimentaire de qualité et de proximité. Lurzaindia vise à faire de la terre mère nourricière, un bien collectif à tout jamais sorti du marché spéculatif en acquérant, grâce à l'épargne collectée, des terres menacées de perdre leur usage agricole. Les terres seront louées à des paysans via des baux à long terme.

Comment est et pourquoi Lurzaindia est née ?
Depuis les années 80, existait en Iparralde le « GFAM Lurra ». En 30 ans, campagne après campagne, il a acquis 14 fermes et permis l'installation ou le maintien de 21 paysans grâce à la participation de plus de 2 500 personnes.
En 2012, le GFAM a atteint plusieurs limites du en partie à sa structure juridique.
Le prix du foncier explose. Les paysans ne peuvent s'aligner sur ces prix spéculatifs et la Terre perd peu à peu son usage agricole, sa fonction nourricière.
Résultat : en dix ans en Iparralde les surfaces agricoles se sont réduites de 10% (plus de 1 000 ha par an) et 1 ferme sur 4 a disparu !
Face à cette situation, il était nécessaire de créer un outil plus puissant et plus réactif, le GFAM Lurra est donc devenu SCA Lurzaindia. Cette nouvelle forme juridique permet de collecter des fonds de façon permanente, auprès des entreprises, des associations... et plus seulement auprès des individus. Par ailleurs, elle permet de collecter l'argent par anticipation, sans affecter par avance son utilisation à tel ou tel projet.
Lurzaindia disposera donc d'une réserve financière importante et mobilisable à tout moment pour intervenir sur le marché foncier à chaque fois que l'usage agricole de la terre est menacé.
Enfin, le pouvoir de décision au sein de Lurzaindia n'est pas proportionnel aux apports de chacun, la gestion est confiée à un collectif d'associations reconnues pour leur engagement en faveur de l'agriculture paysanne en Euskal Herri.

Comment fonctionne Lurzaindia ?
Lurzaindia réunit :
-    des actionnaires solidaires : tous ceux qui souscrivent des actions Lurzaindia pour constituer son capital, c'est à dire les moyens financiers qui lui permettront d'agir
-    un collectif, « Erne », qui est chargé de la gestion de la société. Il réunit le syndicat Euskal Herriko Laborarien Batasuna, majoritaire parmi les paysans d'Iparralde, Arrapitz, fédération de 13 associations de développement agricole d'Iparralde (Bio, production fermière...), Euskal Herriko Laborantza Ganbara et l'Inter AMAP Pays Basque : le réseau des 26 AMAP d'Iparralde. Les décisions, notamment des choix d'intervention et d'acquisition sont prises par le Comité de direction d'Erne constitué de 10 personnes représentant ces 4 structures
-    les actionnaires solidaires élisent parmi eux un Conseil de surveillance chargé de veiller à la bonne gestion de Lurzaindia et au respect de l'éthique définit dans la charte. Aujourd'hui il est notamment composé d'anciens responsables du GFAM Lurra, de représentants d'Herrikoa et de Terre de Liens.

Quel est le premier défi à relever pour 2013 ?
Lurzaindia a été lancée en janvier 2013. Grâce à l'épargne collectée depuis 6 mois, Lurzaindia n'a pas été inactive. Même si il n'y a pas encore eu d'acquisition de terres, Lurzaindia a permis l'annulation de plusieurs ventes spéculatives programmées de terres agricoles à des non paysans ou à des prix déconnectés des réalités agricoles : 2 hectares à Baigorri, 2 hectares à Kanbo, 10 hectares à Urrugne, une exploitation à Camou Cihigues (maison + terres).

Grâce à Lurzaindia, ces terres resteront agricoles et garderont leur vocation agricole. C'est une première victoire importante pour nous, et il y en aura d'autres. Elle n’est possible que grâce au soutien financier de personnes, d’entreprises et d’associations qui ont souscrit des actions Lurzaindia. D'autres préemptions sont déjà en cours.

L’argent collecté sert à acquérir de la terre agricole mais également à aller par le biais de la SAFER (Société d’Aménagement Foncier) en contre offre de prix. Pour cela nous devons à chaque fois avancer 10 % +les frais pour entamer une procédure. Si la vente ne ce fait pas nous récupérons les 10 % mais pas les frais. Une trésorerie conséquente est donc également nécessaire pour enrayer la machine spéculative.

La moitié des 350 000 € ont déjà été collectés. Il reste à faire la deuxième moitié du chemin avec le soutien le plus large possible des individus, des entreprises et association du Pays Basque.

Comment s'informer, s'impliquer ou soutenir Lurzaindia ?
Chacun, individu, entreprise, association etc. peut contribuer à Lurzaindia en souscrivant des actions. Nous avons voulu que ce soit accessible au plus grand nombre et les souscriptions sont possibles à partir de 20 euros, et au-delà selon les possibilités de chacun. Il est possible aussi de mettre en place un virement régulier, mensuel par exemple, qui permettra à Lurzaindia d'anticiper au mieux ses possibilités d'actions donc d'être plus efficace. Il est possible de souscrire en ligne : http://www.lurzaindia.eu/index.php/ek/participer-eu

Au delà, il est important que chacun diffuse et fasse connaître Lurzaindia autour de lui. Pour cela, vous trouverez toutes les informations nécessaires et les actualités sur notre site internet : http://www.lurzaindia.eu/index.php/ek/

Nous participons également à des événements, conférences etc. Toutes les occasions de faire connaître Lurzaindia sont bienvenues !