Vous êtes ici : Accueil Articles Leur dette... notre démocratie

Leur dette... notre démocratie

29/06/2012
ERIC TOUSSAINT - Alda! 28/06/2012.- Historien et politologue, président du Comité pour l'annulation de la dette du tiers monde de Belgique (CADTM). Vous faisiez état en 2011 de 8 propositions urgentes pour une autre Europe . Un an après, sont-elles toujours valables ?

Elles sont même plus actuelles qu’il y a un an car la crise de la dette a pris une ampleur nouvelle. Aujourd’hui, il est nécessaire d’aller vers l’annulation de la partie illégitime des dettes publiques afin de pouvoir mettre en pratique une véritable politique de relance économique à la hauteur de l’enjeu. En Grèce, Syriza, la coalition de gauche radicale, est devenue le 6 mai 2012 le principal parti en termes de suffrages récoltés dans les grandes villes et dans les tranches d’âge 18-35 ans et 36-55 ans. Si une partie importante de la population grecque a voté pour Syriza, c’est parce qu’elle a proposé de rompre avec la Troïka, de mettre fin aux plans d’austérité, de suspendre le paiement de la dette pendant la durée d’un audit afin de déterminer la partie illégitime – qu’il convient de ne pas reconnaître - et de permettre à l’économie grecque de se redresser, de mettre fin à l’immunité des mandataires politiques, d’auditer les banques afin d’en nationaliser certaines. Ce succès électoral de Syriza montre que les 8 propositions urgentes avancées par le CADTM rencontrent un écho grandissant et sont d’une grande actualité.

Les Huit propositions urgentes du CADTM pour une autre Europe
  1. Réaliser un audit de la dette publique afin d’annuler la partie illégitime
  2. Stopper les plans d’austérité, ils sont injustes et approfondissent la crise
  3. Instaurer une véritable justice fiscale européenne et une juste redistribution de la richesse. Interdire les transactions avec les paradis judiciaires et fiscaux. Lutter contre la fraude fiscale massive des grandes entreprises et des plus riches
  4. Remettre au pas les marchés financiers, notamment par la création d’un registre des propriétaires de titres, par l’interdiction des ventes à découvert et de la spéculation dans une série de domaines. Créer une agence publique européenne de notation
  5. Transférer sous contrôle citoyen les banques au secteur public
  6. Socialiser les nombreuses entreprises et services privatisés depuis 1980
  7. Réduire radicalement le temps de travail pour créer des emplois tout en augmentant les salaires et les retraites
  8. Refonder démocratiquement une autre Union européenne basée sur la solidarité